FAQ

QUESTIONS / REPONSES

1 - STOP-CAR:


Question 1: Les barrières rabattables qu’on voit sur les parkings sont souvent hors d’usage. Quelle en est la raison et est ce que le STOP-CAR ne court pas les mêmes risques ?

Réponse 1: Les barrières rabattables sont endommagées pour 3 raisons principales: La 1ère raison tient à l’emplacement où elles sont généralement implantées sur la place de parking qui n’est pas forcément le plus judicieux car il est la plupart du temps trop près des voies de circulation, ce qui fait qu’elles sont heurtées par des automobilistes effectuant par exemple une marche arrière. La 2ème raison est que, de par leur conception, ces barrières constituent une structure qui se déforme sous l’effet d’un choc, même léger, ce qui empêche alors leur fonctionnement normal. La 3ème raison est qu’elles sont peu visibles en cas d’éclairage insuffisant, n’étant balisées que par des bandes de ruban adhésif réfléchissant souvent rapidement détériorées. Le STOP-CAR présentant des faces planes est pourvu de vrais catadioptres sur ses 2 faces et est donc parfaitement visible. Il est néanmoins conseillé de l’implanter au centre de la place, c’est à dire le plus possible à l’écart des voies de circulation (ceci est vrai également pour les autres barrières). De par sa conception et son mode de fixation au sol, il se comporte remarquablement en cas de choc accidentel car les fixations servent en quelque sorte de « fusibles » en préservant l’intégrité du STOP-CAR, la remise en état se bornant généralement au remplacement d’une des vis.

Question 2: Vous recommandez d’installer le STOP-CAR au centre de la place de parking en soulignant tous les avantages de cette implantation, mais, personnellement, j’ai une petite voiture et je souhaiterais que le STOP-CAR soit devant ma voiture une fois stationnée pour servir d’antivol de ma voiture.

Réponse 2: D’abord, nous ne pensons pas que vous devez décider de l’implantation de votre STOP-CAR en fonction de votre voiture actuelle mais pour qu’elle convienne aussi à des voitures plus grandes. Vous pouvez très facilement résoudre le problème en installant 2 socles: l’un au centre de votre place de parking que vous utiliserez en l’absence de votre voiture et l’autre en limite que vous utiliserez une fois votre voiture stationnée.

Question 3: J’ai vu que sur certaines barrières rabattables une serrure se trouve intégrée dans la jambe de force et évite l’utilisation d’un cadenas.

Réponse 3: Le recours à un cadenas est un des avantages du STOP-CAR: en effet, une serrure intégrée qui présente un dysfonctionnement ne permet plus l’utilisation normale de la barrière rabattable, alors qu’il est très facile de remplacer un cadenas devenu défectueux par un autre. De plus, si vous n’utilisez pas votre place pendant une certaine période et voulez la prêter à un parent ou un ami pendant votre absence , vous pourrez installer sur votre STOP-CAR un cadenas à combinaison à chiffres en lui communiquant simplement, par exemple au téléphone, la combinaison sans avoir le problème de la transmission d’une clef.

Question 4: Le cadenas que vous proposez en option avec le modèle « standard » me paraît un peu « léger » et facile à fracturer.

Réponse 4: Le cadenas proposé est de très bonne qualité malgré son prix modique: corps et clefs en laiton massif, et il est bien adapté au STOP-CAR car l’anse est assez longue et permet de verrouiller facilement la partie amovible avec le socle en position couchée sur le sol. Ce cadenas est d’une résistance très correcte et en tout cas suffisante pour l’usage qui en est fait: il s’agit uniquement de verrouiller ostensiblement la partie amovible avec le socle et une destruction du cadenas ne présenterait pas grand intérêt pour son auteur. Mais vous pouvez bien entendu utiliser tout autre cadenas qui vous conviendrait mieux.

Question 5: Puis-je installer un STOP-CAR sur un bateau devant l’entrée de mon garage pour empêcher les voitures de stationner sur le bateau en m’interdisant l’accès à mon garage ?

Réponse 5: Vous ne pouvez rien installer sur un terrain qui ne vous appartient pas sauf si vous avez l’accord du propriétaire. Il est probable que dans votre cas, s’il s’agit d’un trottoir, il soit propriété de la commune. Il faudrait donc obtenir son accord, ce qui ne doit pas être facile et endosser toute responsabilité en cas d’un accident dû à la présence du STOP-CAR

2 - SECURITOUT:


Question 6: J’ai un STOP-CAR déjà installé sur ma place de parking et, le socle étant indémontable, comment faire pour installer un SECURITOUT ?

Réponse 6: Le SECURITOUT s’installe avantageusement en même temps que le STOP-CAR puisqu’il a été dimensionné spécialement pour être placé sous le socle du STOP-CAR et avec les mêmes percements, pour être installé avec les mêmes fixations. Si le socle du STOP-CAR est déjà fixé, il vous suffit d’installer le SECURITOUT juste à côté du socle, mais avec ses propres fixations.

Question 7: J’ai un scooter que je laisse dans mon garage lorsque j’utilise ma voiture. Il est équipé de plusieurs systèmes antivol mais je pense que ce serait une sécurité supplémentaire et pour éviter tout risque de son enlèvement que de l’attacher au sol avec un SECURITOUT. Est ce que je dois utiliser obligatoirement votre câble anti-vol ou est ce que la chaîne que je possède déjà peut convenir ?

Réponse 7: Vous pouvez utiliser votre chaîne car l’espace libre sous les ronds du SECURITOUT est prévu pour permettre le passage de grosses chaînes. Toutefois l’intérêt du câble anti-vol que nous recommandons est d’une part sa grande longueur (1,80 m) et d’autre part le fait qu’il soit réglable, donc que vous pouvez le tendre pour éviter qu’il ne traîne sur le sol et soit alors plus vulnérable. Sa grande longueur vous permet d’enserrer complètement le tablier du scooter, ce que ne permet probablement pas de faire votre chaîne, mais vous pourrez utiliser votre chaîne en plus.

Question 8: J’habite un immeuble en copropriété qui possède un local à vélos équipé d’une porte fermant à clé. Néanmoins, il se produit souvent des vols de vélos placés par leurs propriétaires dans ce local à tel point que certains résidents montent leurs vélos dans leur appartement. Est-ce-que le SECURITOUT pourrait empêcher ces vols.

Réponse 8: Dans certains locaux à vélos d’immeubles, il a été prévu à la construction des barres ou des anneaux scellés dans les murs pour pouvoir sécuriser les vélos en les attachant solidement à l’aide de câbles ou de chaînes. Vous pourrez obtenir les mêmes résultats en fixant aux murs ou au sol un ou plusieurs SECURITOUT auxquels seront attachés les vélos ou tous autres matériels à protéger du vol. A noter que vous pourrez attacher plusieurs équipements à un même SECURITOUT.

3 - STOP-CAR ET SECURITOUT:


Question 9: Vous indiquez que le STOP-CAR et le SECURITOUT sont protégés contre la corrosion par une galvanisation par bain à chaud. En quoi cette galvanisation est-elle meilleure que d’autres procédés ?

Réponse 9: La galvanisation par bain à chaud est un traitement contraignant et coûteux mais c’est le procédé de protection de l’acier contre la corrosion qui offre les meilleures garanties dans le temps. La couche de zinc qui recouvre l’acier est épaisse et fait corps avec l’acier et pénètre à l‘intérieur des tubes. Elle offre le maximum de garantie contre la corrosion en cas d’installation à l’extérieur, même dans des zones à climat très rigoureux.

Question 10: La présence du socle fixé au sol ne constitue-t-elle pas un risque pour les pneus des voitures ?

Réponse 10: Le socle n’est normalement pas laissé libre: en effet, ou bien la voiture est stationnée au-dessus, ou bien en l’absence de la voiture la partie amovible du STOP-CAR est emboîtée dans le socle. Le problème ne se pose donc normalement que pendant la manœuvre de la voiture et il est difficile d’imaginer qu’une roue puisse rouler sur le socle, surtout si celui-ci a été fixé au centre de la place. Il faut noter à ce propos que si le STOP-CAR a été équipé d’un SECURITOUT, celui-ci constitue une « assise » confortable éliminant tout risque de dégât au pneu si une roue venait malencontreusement à rouler sur le socle.

Photos non contractuelles.